Revenir à la page Projets et concours

 

Concours National de la Résistance et de la Déportation

 img-opérette a ravensbruck-200       TRAVAIL COLLECTIF PRESENTE PAR LA CLASSE DE 3G AU CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE

 

 

Une Opérette à Ravensbrück

« J'ai écrit une opérette, une chose comique, car je pense que le rire,
même dans les situations les plus tragiques, est un élément revivifiant.» (G.TILLION)

Contexte historique - La déportation.

Diplômée de l'École du Louvre, et de l'institut d'ethnologie, Germaine Tillion réalise entre 1934 et 1940 quatre séjours en Algérie pour étudier l'ethnie berbère des Chaouis dans le cadre de sa thèse. De retour en France au guerre moment de l'armistice de 1940, elle entre en résistance au côté de Paul Hauet et du groupe de Boris Vildé et Anatole Lewitsky. Ils travaillent à l'évasion des prisonniers, aux publications clandestines (Résistance. Bulletin officiel du comité national de salut public) et aux renseignements. Après l'arrestation de ses amis, elle devient le chef de ce que l'on appellera plus tard le réseau de résistance du « Musée de l'Homme Hauet- Vildé », avec le grade de commandant de 1941 à 1942. Dénoncée, Germaine Tillion est arrêtée le 13 août 1942, ainsi que sa mère, écrivain et résistante. D'abord emprisonnée à Fresnes,Germaine est déportée en octobre 1943 à Ravensbrück.

Ravensbrück - Le Verfügbar aux Enfers.

Affectée au Bekleidung, le service de tri des vêtements issus du pillage nazi arrivant par wagons entiers, Germaine Tillion se risque à un acte de sabotage en refusant l'effort de guerre allemand, dissimulée dans une caisse d'emballage. Là, elle rédige une Opérette-revue pour remonter le moral de ses camarades, fortement entamé, et poursuivre l'acte de résistance à l'intérieur du Camp. Le hasard et la solidarité des détenues la protègent jusqu'à ce que la victoire alliée lui permette d'échapper à la destruction d'elle-même et de son manuscrit. Le «Verfügbar aux enfers» est un document unique dans son genre : il met en scène une autodérision exceptionnelle. Il relève non seulement de la comédie musicale mais du music-hall. Un genre inattendu pour décrire la condition des détenues concentrationnaires. Ce refus délibéré de l'esprit de sérieux est une technique de survie. Ni apitoiement sur soi, ni victimisation, ni héroïsation, mais consacrer toutes ses forces à la survie. 

 

En lien avec le programme d'Histoire et à la préparation au Concours National de la Résistance et de la Déportation,

Madame Vézinet, Professeur d'Histoire et Professeur Principal de la classe de 3G

 et Madame Maillard ont proposé d'étudier en Français

l'ouvrage de Germaine Tillon "Une opérette à Ravensbrück"

et d'en faire une libre adaptation qui sera filmée le Lundi 27 Mars 2017 puis envoyée au jury du CNRD.

 

Des marionnettes ont été confectionnées, un théâtre en bois construit....

lecteurs investis, chanteuses sobres et justes accompagnées d'un piano

pour la mise en scène digne et épurée d'un texte poignant et fort.

 

Merci à Madame Vézinet et Madame Maillard pour leur implication, leur engagement au devoir de Mémoire auprès des élèves de Notre-Dame de Sion qu'elles accompagnent depuis de nombreuses années dans ce travail personnel et collectif (Train de la Mémoire - Journée de réflexion sur la Shoah)

Le « devoir de mémoire » entend remédier à l'amnésie collective pour éviter que les dérives idéologiques ayant conduit à des persécutions ne se reproduisent.

lecture400 

 chanteuses400                                   opérette-1-400                                               

marionnetees400

le Vendredi 16 Juin 2017 après-midi.

Les élèves de 3G,

accompagnés de leur Professeur Principal et d'Histoire, Madame Vézinet ainsi que de leur Professseur de Français, Madame Maillard,

ont pu clore ce travail de Mémoire autour du thème de la Résistance en se rendant sur le tombeau de Germaine Tillon au Panthéon.

Le nom du monument, Panthéon, vient du grec pántheion (πάνθειον), qui signifie « de tous les dieux ».

Prévu à l'origine, au XVIIIe siècle, pour être une église qui abriterait la châsse de sainte Geneviève,

ce monument a maintenant vocation à honorer de grands personnages ayant marqué l'Histoire de France

hormis pour les carrières militaires normalement consacrées au Panthéon militaire des Invalides.

Y sont notamment inhumés Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo, Sadi Carnot, Émile Zola,

Jean Jaurès, Jean Moulin, Jean Monnet, Pierre et Marie Curie,

André Malraux ou encore Alexandre Dumas, qui y a fait son entrée en 2002.

Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Jean Zay et Pierre Brossolette y ont fait leur entrée le 27 mai 2015.

La prochaine personne à y entrer sera Simone Veil, en 2017, accompagnée de son époux Antoine Veil.

img-germainetillon400

En soirée,

ils ont pu assister à la célèbre pièce d'Eugène Ionesco

"La Cantatrice Chauve"

qui se joue à Paris au Théâtre de La Huchette depuis 1957, 

devenant l'une des pièces comptant le plus de représentations en France.

Affiche IONESCO-A4-60-ANS-400

 

Menu principal

Agenda

  

 

 Agenda Annee 2017 -2018-150

Sept Oct Nov Déc
Jan Fév Mar Avr
Mai Juin Juil Août

 

Contact site

imgBoiteMail100

Une question ? une suggestion ?
un oubli ? une correction à faire ?
N'hésitez pas à nous contacter

Suivi de la scolarité

imgPronote2015-200

espace parents 150 gif

espace eleves 150 gif

 

 

 

 

 

Creation site mairie Réalisation sous Joomla par Aytechnet, éditeur du service de création de site pour mairie
Création site Joomla et Référencement Internet